Portrait

Gretel Delattre

CAMPUS
Paris
ANNÉE
PROFIL
professeur

Je  me considère avant tout  comme « comédienne qui donne des cours » cela sous-entend que je ne prétends pas détenir la vérité et que j’aime que mes élèves m’apportent autant que je leur apporte...d'ailleurs , je préfère les considérer non pas comme des élèves mais comme de jeunes acteurs à qui je peux apporter mon expérience de comédienne .

  • Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel avant d’enseigner au Cours Florent  ?

Originaire de Belgique, j’ai été élève de la Classe Libre du Cours Florent avant d’entrer au Conservatoire National. Grâce au Jeune Théâtre National j’ai pu rencontrer des metteurs en scène qui m’ont permis de créer progressivement de véritables « familles » avec lesquelles je travaille depuis. Le Cours Florent m’a proposé par la suite d’enseigner et je me suis laissée tenter par cette expérience de la pédagogie.

  • Qu’est-ce qui t’a donné envie d’enseigner au Cours Florent ? 

Dès mes débuts dans l’enseignement, j’ai trouvé formidable le contact avec les élèves qui maintient curieux et fait réfléchir en permanence ! J’ai commencé par avoir une classe de 2ème année, dont je garde un très beau souvenir. 

Ensuite,  j’ai enseigné en 3ème année de la formation de l’acteur qui est subdivisée en modules. Nous travaillons à aider les élèves à continuer à se découvrir en tant qu'acteurs, nous les préparons à la sortie, aux auditions, au concours d’entrée du conservatoire pour certains, ensuite nous choisissons un thème avec lequel nous construisons une présentation de fin d'année.

Je me considère avant tout comme « comédienne qui donne des cours » cela sous-entend que je ne prétends pas détenir la vérité et que j’aime que mes élèves m’apportent autant que je leur apporte...d'ailleurs, je préfère les considérer non pas comme des élèves mais comme de jeunes acteurs à qui je peux apporter mon expérience de comédienne.

  • Peux-tu nous parler de tes projets actuels ?

Je travaille actuellement sur une adaptation du roman « L’Adversaire » de Emmanuelle Carrère par Frédéric Cherboeuf que l’on a joué au Centquatre et à Epernay et qui sera reprise la saison prochaine au Théâtre Paris-Villette et au Théâtre des Quartiers d'Ivry. Un ancien de mes élèves, Marc Delva, est également venu me proposer de faire partie de son projet pour le concours du Théâtre Treize, « Merlin ou la terre dévastée » de Tancrède Dorst. J’ai comme partenaires certains de mes anciens élèves. Nous avons eu le premier et deuxième tour et passons le troisième ce mois-ci, les 16 et 17 juin.

C'est  réjouissant d'être dirigée et entourée de jeunes gens que j'ai vu éclore et qui sont le théâtre de demain. Et c'est totalement en accord avec ma conception de la pédagogie ... au théâtre , c'est quand on a l'impression de savoir que l'on ne sait plus , il n'y a pas de barrière de générations ... tout est dans l'échange, la bienveillance et l'attention que l'on porte à l'autre ...