Portrait

Alexia Gavila

Découvrez le portrait d'Alexia Gavila, élève de première année à l'école de musique du Cours Florent
CAMPUS
Paris
ANNÉE
2015
PROFIL
élève

Travailler dur rend meilleur et quand tu deviens meilleur, tu prends plus de plaisir ; et plus de plaisir tu prends, plus tu travailles !

Peux-tu nous parler de ton parcours avant d'intégrer le Cours Florent Musique ?

J'ai débuté la musique à l'âge de six ans au conservatoire, mais avant de commencer à chanter, cela ne prenait aucune place significative dans ma vie. C’est avec le chant, à l'âge de neuf ans,  que ma  passion est née. J’ai su alors que j'en ferai mon métier d’une manière ou d’une autre. Pendant mon année de Terminale Littéraire, j'étais perdue face au choix de mes études post-bac. Lors d'un salon destiné à la présentation des différentes écoles d'Art, j'ai découvert que le Cours Florent proposait une formation professionnelle d’Artiste Interprète Musicien. Sans y réfléchir deux fois, j'ai compris que c'était exactement ce qu'il me fallait.

Que retiens-tu de ta première année de formation au Cours Florent Musique ?

Je retiens absolument tout ! On apprend tellement sur le monde de la musique. On s'ouvre à de nouveaux univers musicaux et on finit par s’ouvrir à des couleurs et des genres musicaux qui nous étaient étrangers jusque-là. 

Durant cette première année, j'ai appris à me découvrir non seulement musicalement mais humainement aussi. J'ai aussi compris l’importance de l'esprit de groupe. Même si on s'entend mieux avec une personne qu'une autre, et même si on a tous des gouts très différents en matière de son, il y a une vraie fusion entre nous tous : l'essentiel nous uni. 

Oui, j'ai aussi compris que cet art qui touche toute culture depuis la nuit des temps est essentiel.

Quel conseil pourrais-tu donner à un futur élève du Cours Florent Musique ?

Tout d'abord je lui conseillerais de venir avec toute la motivation et l'envie d'apprendre qu’il puisse concevoir. En arrivant je ne savais pas grand-chose sur la musique, mais je sors de cette première année en maîtrisant mille fois mieux les instruments que je pratiquais à la base et j'ai même découvert une passion pour un nouvel instrument que je commence à m'approprier.

Aussi et surtout, le travail rigoureux est super important parce que Travailler dur rend meilleur et quand tu deviens meilleur, tu prends plus de plaisir ; et plus de plaisir tu prends, plus tu travailles !