Portrait

Mathilde Piraube

Portrait de Portrait de Mathilde Piraube
CAMPUS
Bordeaux
ANNÉE
2019
PROFIL
élève

Nous nous sommes entretenu avec Mathilde, élève en troisième année au Cours Florent à Bordeaux dans la classe d'Erwan Daouphars.

  • Comment as-tu rejoint le Cours Florent Bordeaux ?

Je suis rentrée au Cours Florent par le biais d'un stage, fin août début septembre 2017, le tout premier qui avait lieu dans le Château du Prince Noir où est installée l’école. 

  • Pourquoi avoir choisi Bordeaux ?

Après le Bac, j'ai commencé la première partie de mes études supérieures à Bordeaux. C'était donc plus simple pour moi de rester sur place. Et puis, j'avais envie de grandir artistiquement au sein de cette école qui venait tout juste de s'implanter dans la région. J’y ai vu une super opportunité !

  •  Tu réalises toi-même ton propre film en parallèle de tes cours ; peux-tu nous en dire plus sur tes projets ? 

Ce film est un projet qui me tient énormément à cœur puisqu'il traite, entre autres, d'un sujet auquel je suis particulièrement sensible : la protection des Océans. 

Il est né de la collaboration entre une amie et partenaire artistique Paola Simonnet et moi-même. Nous souhaitions mettre nos domaines d'études (Graphisme pour elle et Art dramatique pour moi) au service de La Défense de l'Environnement et promouvoir les productions artistiques relatives à ce sujet. Après avoir écrit le scénario ensemble, nous avons entrepris de rassembler une équipe technique de jeunes motivés et sensibles au message et aux valeurs du film (notre équipe compte près de 20 personnes !). Ensuite, nous avons démarché des institutions qui ont accepté de nous subventionner notamment le Département de la Gironde. 

Tous les renseignements et l'avancée du projet sont disponibles sur notre compte Instagram : @alaviealamer_ 

  • S’agit-il de ta première expérience pro ? En quoi cela est formateur en parallèle de ta formation?

Il s’agit effectivement de ma première expérience professionnelle au cinéma, j’avais vraiment hâte de mettre en pratique mes connaissances et de découvrir cet aspect de l’acting. C’est excitant de pouvoir s’enrichir d’une toute nouvelle expérience et de faire un pas de plus dans ce domaine. 

  • En quoi ta formation au Cours Florent t’a servi pour le casting ou pour le tournage ?

J’ai pris le plus d’option possible en première et deuxième années en anticipant le fait que j’aurai sûrement beaucoup de travail à approfondir en 3ème année. 

Parmi celles-ci, j’ai choisi « Training Casting » qui m’a aidé à appréhender la caméra, à trouver les meilleurs angles, à travailler mon élocution et surtout démystifier cet énorme objectif qui m’impressionnait beaucoup ! Cette expérience, en plus de ma pratique du plateau, et mon ressenti en tant qu'actrice m'ont beaucoup aidée pour la direction d'acteur et la réalisation du court-métrage. 

  • Comment fais-tu pour alterner formation et expériences professionnelles ?

C'est une réponse très banale, mais j’essaie d’optimiser mes journées. Et d’anticiper tout le travail pour ne pas prendre de retard et me permettre d’inclure d’autres projets au fur et à mesure. Ce n'est pas toujours simple mais je me donne à fond ! 

  • Quel est ton moteur pour continuer d’avancer dans ce métier ? Qu’est-ce qui te plait là-dedans ?

Mon moteur c’est ma volonté de créer, d’échanger et de transmettre des messages et des émotions. 

La sensation d’être sur scène, de ressentir le public, le travail intérieur et physique sur chaque personnage, c’est dans ce travail et cette découverte du monde et de soi permanente que je m’épanouis. Ça n’a pas de prix. 

  • Que pourrais-tu dire à ceux qui te lisent mais qui n’ont pas osé franchir le cap de tenter une audition ou un stage pour intégrer la formation professionnelle du Cours Florent ?

O-SEZ ! Il n’a rien de pire que les regrets. Si je n’avais pas passé l’audition je serais sûrement en train de tripler ma première année de Droit à l’heure qu’il est. Quel gâchis ! Le stage de Noël, c’est un super cadeau à s’offrir ou à se faire offrir par exemple et ça peut être le début d’une grande aventure ! 

Merci à Mathilde d'avoir répondu à nos questions.