Portrait

Sandrine Seubille

CAMPUS
Paris
ANNÉE
PROFIL
professeur

 Il y a une différence entre avoir une jolie voix, chanter instinctivement et en faire son métier, cela demande une maîtrise technique imparable et une connaissance approfondie de son instrument, c'est ce que j'apprends aux élèves. 

En parallèle de ma maîtrise de lettres « option théâtre », j’ai étudié au conservatoire de Brest où j’ai obtenu mon prix en 1993. Même si je me destinais à l’origine à préparer un CAPES de lettres, j’ai passé une audition pour intégrer le Cours Florent en 1994 et ai été acceptée directement en troisième année de la formation professionnelle de l’acteur.

J’ai ensuite intégré l’école nationale du théâtre de Chaillot qui dispensait des cours de théâtre, danse et chant. Le chant a été une vraie révélation pour moi ! J’ai après Chaillot, travaillé tour à tour comme chanteuse et comme comédienne et c'est en 2006 que je joue dans ma première comédie musicale : Un Violon sur le toit. L'enseignement est venu petit à petit en parallèle à ma carrière artistique, car pour moi enseigner va de paire avec être en scène. J’ai obtenu mon diplôme d’état de professeur de chant l’année dernière et ai obtenu un diplôme de coach privé auprès de Yael Benzaquen du réseau « Voice Global Coaching ».

  • Qu’est-ce qui t’a donné envie d’enseigner au Cours Florent Comédie Musicale ?

J’ai gardé un très bon souvenir de mon année en tant qu’élève au Cours Florent. Un jour j’ai appris qu’une formation de comédie musicale avait été créée à l’école. A cette époque, l’école recherchait à mettre en place des cours de technique vocale pure qui n’existaient pas encore dans la section. J’y enseigne donc 15h par semaine depuis la rentrée 2014, tout en continuant ma pratique de la scène. Il y a une différence entre avoir une jolie voix, chanter instinctivement et en faire son métier, cela demande une maîtrise technique imparable et une connaissance approfondie de son instrument, c'est ce que j'apprends aux élèves. 

  • Peux-tu nous parler du spectacle dans lequel tu joues actuellement ?

Je joue du vendredi au dimanche jusqu’à fin juin dans « Le Bal des Vampires » au théâtre Mogador, mis en scène par Roman Polanski et qui vient de recevoir un Molière ! Lorsque j’ai passé les castings je ne correspondais pas vraiment aux personnages qu’ils recherchaient, mais après un désistement ils m’ont proposé de faire partie de l’ensemble et d’être la doublure d’un des rôles principaux. J’ai hésité car jusqu’à présent j’avais toujours eu des rôles principaux, mais j’aimais tellement l’œuvre et le travail de Polanski que j’ai accepté.