Portrait

Raphaël Noble

CAMPUS
ANNÉE
2016
PROFIL
élève

Le théâtre (...) est un mode d’expression et il faut s’en servir pour se dépasser. 

Je m’appelle Raphaël, j’ai 21 ans et je viens de Paris. Je suis en première année de la formation de l'acteur au Cours Florent à Bruxelles.

  • Comment as-tu connu le Cours Florent ?

J’ai connu le Cours Florent de par sa réputation. J’ai rencontré un jour une actrice lors d’un stage de théâtre de trois jours. Elle avait fait le Cours Florent à Paris. Je lui ai parlé de mon désir de devenir acteur et elle m’a parlé de la formation du Cours Florent et des stages de théâtre. Et je me suis inscrit !

  • Peux-tu nous parler de ton stage de théâtre au Cours Florent ?

J’ai eu Jean-Pierre Garnier en chargé de cours pendant ce stage. C’était très différent de ce à quoi je m’attendais. Je viens d’un milieu préservé, j’ai été dans un collège et un lycée catholique. Là, j’ai découvert un nouveau monde ! C’était incroyable. Je débarquais littéralement.

  • Comment s’est passé ta première échéance ?

Ma première échéance, Instantanée, m’a permis de chercher un personnage qui me correspond, et de me trouver moi dans le théâtre, de manière plus juste que ce que je pensais. Nous devions proposer nous-même notre matière et c’était une excellente manière de démarrer le travail.

  • Comment organises-tu ton travail au sein de l’école ?

La vie de l’école s’organise entre les classes principales, parallèles et les ateliers. J’ai, en classe principale, Sophie Van Everdingen, et, en classe parallèle, Gurshad Shaheman. Mes deux classes s’enchaînent de 13h à 19h le lundi, le mardi et le jeudi. Ce qui me laisse du temps le matin pour travailler mes textes, et le mercredi et vendredi pour les répétitions et les ateliers. Ce n’est pas toujours évident de trouver des créneaux tous ensemble pour répéter avec nos emplois du temps mais on y arrive !

  • Quels sont les ateliers auxquels tu participes ?

J’ai trois ateliers : Corps en Jeu, Improvisation et Acting in English. 

Avec Corps en Jeu, on apprend à se servir de son corps et à appréhender l’espace, c’est un mélange de danse et de yoga. Ça permet d’assimiler des réflexes qu’on réutilise sur le plateau. J’étais un peu retissant pour l’Improvisation, mais c’est en fait hyper utile. On apprend à lâcher prise, à faire pleins de propositions sans peur, on prend confiance en soi. J’ai aussi voulu faire Acting in English car le jeu en français et en anglais est différent. Cela n’amène pas les mêmes enjeux et les mêmes gestes. Tout ça est très complémentaire.

  • Quels conseils tu pourrais donner à un futur élève ?

Le théâtre est une catharsis, on le voit dans toute son histoire, pas que dans l’Antiquité ! C’est un mode d’expression et il faut s’en servir pour se dépasser. Quand on est passionné, il faut tout donner et ne pas avoir peur.