Portrait

Léa Wegmann

CAMPUS
Paris
ANNÉE
PROFIL
élève

Je me suis tout de suite dit que c’était là ou je voulais étudier !

  • Tu as grandi en Allemagne, pourquoi as-tu décidé de t’inscrire au Cours Florent à Paris pour tes études ?

Je pensais faire du théâtre en Allemagne au départ, j’en avais déjà beaucoup fait durant mon enfance, mais une de mes tantes m’a fortement conseillé de rejoindre le Cours Florent, car elle avait elle-même été élève là-bas.

J’ai commencé par faire un stage d’accès d’un mois, pour essayer, et j’ai adoré. Je me suis tout de suite dit que c’était là ou je voulais étudier par la suite et j’ai donc emménagé à Paris pour suivre la formation d’acteur.

  • Tu finis le Cours Florent dans quelques mois, peux-tu nous parler de ton parcours d’élève comédienne ?

J’ai commencé par intégrer le cursus de formation en deuxième année suite à mon stage d’accès (avec mon expérience préalable de théâtre, j’ai eu une équivalence). A la fin de ma deuxième année, j’ai postulé au concours de la Classe Libre, et je l’ai eu tout de suite. C’était super ! J’étais très stressée avant de passer l’épreuve du deuxième tour en particulier, mais finalement tout s’est bien passé et ils m’ont accepté.

En parallèle du cursus Classe Libre, je suis inscrite dans la formation germanophone du Cours Florent, Schauspiel auf Deutsch, ce qui me permet en particulier de renouer avec ma langue maternelle. 

Depuis mon arrivée en France, je ne parlais quasiment plus allemand pour me consacrer au français et cela me manquait. J’ai été très séduite par cette formation et la possibilité qu’elle offre de jouer des spectacles devant un public,de travailler des auteurs allemands contemporains et j’ai tout de suite adoré mon groupe et ma professeur. J’hésitais au départ avant de m’inscrire dans ce cursus, car j’avais peur de ne pas avoir assez de temps pour tout faire avec le programme déjà chargé de la Classe Libre, mais en fait, je suis ravie d’avoir essayé !

  • Quels sont tes projets pour le futur ?

Je pars à Berlin cette année pour faire l’équivalent du conservatoire en Allemagne (Hochschule für Schauspielkunst Ernst Busch) pendant quatre ans, je viens d’être acceptée et suis ravie. C’est d’ailleurs grâce à Schauspiel auf Deutsch que j’y suis arrivé et que j’ai eu la volonté et l’audace de postuler.

Dans le futur, j’aimerais pouvoir jouer aussi bien en français qu’en allemand et travailler des auteurs de ces deux pays. Même si la langue allemande est plus « immédiate » pour moi, je suis amoureuse de la langue française et de ses auteurs magnifiques !