Portrait

Jonas Marcin

CAMPUS
Bordeaux
ANNÉE
2019
PROFIL
élève

Le théâtre c’est… la vie ! Il n’y a aucune limite, il faut oser !

Jonas Marcin fait partie de la première promotion du Cours Florent de Bordeaux, qu’il a intégré après deux stages. Derrière ce jeune homme souriant qui traverse la vie en promenant partout et sur toute chose un regard plein d’intelligence et de bienveillance, derrière cette silhouette d’à peine 20 ans, se cache un garçon qui a déjà vécu mille vies, premières incarnations de toutes celles que lui fera vivre le Cours Florent.

Je vis, je revis ! Je me suis vraiment battu pour rentrer au Cours Florent, c’était un rêve que j’ai réalisé ! C’est difficile à dire… c’est fou comme je me sens bien entre les murs noirs des salles de classe du Cours Florent. J’aime tout ici. Les cours, les exercices aussi exigeants soient-ils, l’effort ne me fait pas peur ! J’aime l’ambiance qui règne entre nous, c’est comme une seconde famille, j’aime arriver au château et surtout j’aime être sur le plateau, en jeu. Ca vibre en moi, ça me rend heureux à chaque fois !

  • Quelle place occupe le théâtre dans ta vie ? 

Immense évidemment. Ceci étant, je suis un double cursus puisque je suis également en première année en école de communication.  Entre tous ces cours, les répétitions, les textes à apprendre, un peu de sport, ma vie est plus que remplie mais j’aime cette effervescence et je suis un garçon courageux… pour répondre à la question, disons que le théâtre occupe la place du cœur !

  • Si tu devais définir le théâtre, quelle serait ta maxime ?

Le théâtre c’est… la vie ! 

Ici, je peux être roi ou mendiant, être tyrannique ou me faire tyranniser, être un homme, une femme, un enfant, un chien ou même un lampadaire ! Il n’y a aucune limite, il faut oser ! Oser y aller. Oser se mettre en danger, oser se dévoiler, oser se servir de ses failles, de tout ce que l’on n’aime pas en soi pour en tirer quelque chose de positif, pour créer à partir de ce que l’on est. C’est sans fin et quand on regarde les autres membres de la troupe, se dire ah oui, comme ça, ça fonctionne bien aussi, je n’y aurais pas pensé et chaque jour, apprendre, avancer grandir en somme…