Portrait

Edouard Deloignon

CAMPUS
Paris
ANNÉE
2019
PROFIL
élève

Il faut essayer et se tromper pour réussir.

Edouard Deloignon, ancien élève du Cours Florent Paris, nous présente son parcours dans la formation Acteur. Il travaille aujourd'hui dans différents projets : il réalise des One-Man-Show ainsi que sur un spectacle musical. 

Retour sur un portrait atypique : 

Je viens de Normandie, dans une petite ville près de Rouen. Après le baccalauréat, j'ai voulu me lancer dans une licence de STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) à l'Université de Rouen pour devenir, comme la plupart, professeur d'EPS. 

En parallèle à mes études, je travaillais en tant qu'animteur dans un Club Méditerannée. Je suis devenu par la suite, joueur mais aussi entraîneur de basket, à plein temps. Par la suite, j'ai décidé de venir dans la belle ville de Paris afin de réaliser l'un de mes plus grands rêves : devenir comédien

  • Ton parcours au Cours Florent était-il semblable aux autres élèves ? Peux-tu nous le raconter ? 

Oui bien sur, j'ai tout d'abord rencontré une personne, Léon Masson, nous étions tous les deux en pleine découverte. La ville de Paris pour nous était inconnue, nous avions notre premier appartement, quitté le cocon familial, mais aussi est surtout, découvert le théâtre. Je me suis vraiment bien amusé, trop peut-être ? 

En deuxième année, j'ai appris à connaître Suzanne Marrot et Clément Clavel, avec qui j'ai commencé à tisser des liens. J'ai pris des risques, pendant mon parcours j'ai choisi un rôle assez complexe, Treplev. 

Cependant, j'ai énormément pris de plaisir avec l'échéance carte blanche, cela m'a permis de présenter toutes mes capacités. J'ai fait une scène autout du classique de Jacques Brel, Vesoul et j'ai eu la chance de jouer cette création 1 an plus tard lors de la soirée des Jacques sur la scène du Casino de Paris. Un immense honneur et plaisir pour moi. 

En troisième année en compagnie d'Olivier TchangCyril Anrep et Benoit Guibert, j'ai pu expérimenté et prendre des risques en choisissant des professeurs ayant des univers très différents du mien. C'était pour me rendre compte, sur le long terme, les choses que j'aimais et que je n'aimais pas. 

Durant ces 3 années, j'ai suivi les enseignements spécialisés avec : Alexis BlochDavid Garel en impro, Timothée Leuba en Masque, Frédéric Haddou en Diction et Véronique Perrault en travail vocal.

Pour finir, le FIT (Florent Impro Tour) restera un grand moment dans mon parcours de Florentin, j'ai accédé à une demie-finale, beaucoup d'émotions mais j'ai surtout compris à ce moment-là, que je voulais vraiment réaliser ce métier. 

  • Que retiens-tu de tes 3 années de formation d'acteur au Cours Florent ? 

Tout d'abord, j'ai pris le temps de découvrir le théâtre au Cours Florent. Je n'avais jamais lu, ni vu, aucune pièce de théâtre avant d'intégrer le campus de Paris. J'ai donc évidemment, beaucoup appris en essayant de rattrapter mon retard engendré.

Je retiens ces phrases : être présent, se faire confiance, s'amuser ainsi qu'être à l'écoute. Des phrases et des expressions qui sonnent maintenant dans ma tête dès que je mets un pied sur scène. 

  • Comment ta formation d'acteur t'aide durant tes One-Man-Show ? 

Rester pendant 3 ans sur les planches d'un théâtre me facilite vraiment à affronter le regard du public, mais aussi à jouer juste, reste primordial pour faire rire son public. Les cours d'improvisation et de masque ont été très importants pour moi, cela m'a permis de prendre confiance et de m'améliorer. Je ne remercierais jamais assez les professeurs qui ont toujours été bienveillants avec moi. 

Aujourd'hui, le stand-up est très à la mode en France, le jeu avec un micro notamment. J'apporte énormément de théâtralité quand je suis derrière un micro, ce qui, évidemment, dénote par rapport aux autres humoristes. 

  • Quels sont tes prochains projets ? Où pourra-t-on te voir sur scène prochainement ? 

Je suis présent dans un spectacle musical, Suffragettes mis en scène par Camille Pouget. Il reste 3 dates : le mardi 30 Avril, le mercredi 15 Mai ainsi que le samedi 25 Mai. De plus, je serai présent le 7 Mai au Jamel Comedy Club et sur énormément de plateaux d'humoriste parisiens où j'imagine mes futurs sketchs. Vous pouvez me retrouver dans un spectacle d'improvisation : Les Décablés au théâtre des Blancs Manteaux à Paris. 

  • Enfin, quels conseils pourrais-tu donner à un futur élève du Cours Florent ? 

Il faut qu'il prenne le temps de vivre à fond ces 3 ans, car cela passe à une vitesse hallucinante. Il faut penser à travailler dur, évidemment, mais aussi de s'amuser et de profiter avec cette bande de dingues qui sont les autres élèves et qui seront tes futurs collègues. Il faut penser aussi à s'inscrire aux enseignements spécialisés, notamment de l'improvisation et du masque. 

Pour finir, je peux rajouter qu'au Cours Florent c'est l'endroit où il faut essayer, s'aventurer, et se tromper. C'est comme ça que l'on apprend