Portrait

David-Pierre Marquet

David Pierre Marquet
CAMPUS
Bruxelles
ANNÉE
2020
PROFIL
élève

L'avantage de l’éclectisme du Prix Florent Image est que chacun peut y trouver sa place

  • Quel est le pitch de ton court-métrage, Dato ?

Il s'agit de courtes scènes de vie ordinaire d'un père divorcé en prise entre la garde alternée des enfants et la relation avec sa nouvelle compagne. J'ai souhaité illustrer en filigrane l'intrusion insidieuse de la violence sociale dans la sphère privée et familiale.

  • Quels ont été les phases de création ? 

Nous avons mené ce projet avec mon groupe d'improvisation avec spontanéité et les moyens du bord ! J'ai d’abord écrit une note d'intention, puis mis en place un scénario. Mais nous avons finalement choisi le jour du tournage d'improviser les dialogues et nous concentrer sur le jeu et les enjeux. 

J'ai assisté aux projections de tous les courts-métrages lors de la journée PFI à Pantin, et j'ai été impressionné par la diversité et la qualité des productions. Toutes sortes d’approches, d’expression graphique et genres cinématographiques étaient représentés (Western, SF, comédie, méta-théâtre, poétique, polar, social, etc). Pour certains il s'agissait de l’aboutissement d’un long travail : en somme, la version courte de leurs Travaux de Fin d’Etudes avec l'implication de leur classe, voire de leurs professeurs. D’autres ont opté pour une approche beaucoup plus intimiste. L'avantage de l’éclectisme du Prix Florent Image est que chacun peut y trouver sa place et j'encourage les florentin(e)s cinéphiles à tenter l'aventure en 2020 !

  • Tu es actuellement en Deuxième année du Cursus de Formation de l’Acteur, quels sont tes projets ? 

En ce moment je suis impliqué dans l'élaboration de différents courts-métrages. Je participe également à un projet de spectacle musical !

Les élèves en Cursus à Bruxelles découvriront son film à la rentrée dans le cadre d’une projection du PFI 2019 ! Nous lui souhaitons bonne continuation !