La présentation des élèves de deuxième année à Bruxelles : "Fragment"

Les élèves de deuxième année de la formation d'acteur à Bruxelles ont présenté leur dernier échéances : "Fragment"

La fin de la saison au Cours Florent Bruxelles  approche à grands pas, avec l’effervescence qui l’accompagne ! Avant le festival de présentation des Travaux de Fin d’Etudes [TFE] des élèves de troisième année de la formation d'acteur, qui se déroule du 29 juin au 4 juillet, les élèves de première et deuxième année onté préparé avec exaltation leur toute dernière échéance.

C’était justement l’occasion pour les élèves de deuxième année de le formation d'acteur d'assurer leur première présentation en public, les 25 et 27 juin 2018, avec l’échéance FRAGMENTS. Les deux classes sont dirigées respectivement par Sarah Siré et Damien Chardonnet

Damien Chardonnet nous expliquait lors de sa recénte inerview que la deuxième année était l’endroit "où on confronte les élèves à la question de la cohérence et du discours d’un rôle, et de la mise en scène". Ici, l’échéance Fragments a touché l’actualité par son thème : "La Femme". Le projet se déploie en trois étapes :

  • une partie documentaire constituée de textes non écrits pour le théâtre (discours, manifestes, témoignages, débats médiatiques),
  • une partie regroupant 8 scènes issues du répertoire international et portant un regard particulièrement fort sur la question de la place des femmes dans le monde,
  • et enfin une pièce écrite par une femme, l'actrice belge Elsa Poisot.

Le public a été amené à circuler en permanence. Les différents "fragments" du spectacle se déroulent en effet simultanément dans tous les espaces disponibles de l'école. 

Sarah Siré et son assistante, ancienne élève du campus de Bruxelles, Indira Garcia Reis, nous en disent plus sur l’échéance de leur groupe :

  • Sarah, comment définiriez-vous l’échéance Fragments ?

C’est un assemblage de plusieurs textes. L’idée est de confronter les étudiants à différentes dramaturgies, et non de faire un spectacle sur une seule et même pièce. Ici pour Fragments nous avons choisi de travailler sur Ervart ou les derniers jours de Nietzsche d’Hervé Blutsch. C’est une pièce contemporaine, comique et très créative. Elle joue sur les codes du théâtre, on l’a donc associé à La Mouette de Tchekhov, un classique qui elle aussi interroge les formes théâtrales. Tout cela est relié par certains textes de Nietzsche : c’est une figure qui traverse, un peu comme un fantôme, la pièce d’Ervart. Les élèves se confrontent donc à trois types d’écriture : contemporaine, classique et non théâtrale. Et pas seulement, puisqu’ils ont aussi écrit des scènes eux-mêmes.

  • Combien de temps dure la préparation de cette échéance ?

Depuis "Parcours d’un rôle" [le nom de la dernière échéances], nous avons eu seulement deux mois et demi. J’avais durant cette précédente échéance proposé une lecture collective complète d’Ervart et de La Mouette. Ils avaient tous les pièces en tête en commençant le travail.

Ils ont pu rencontrer l’auteur d’Ervart il y a un mois.

Au début du travail, on fait toujours une semaine de dramaturgie. Ils se sont répartis en trois groupes, un par pièce. Il y a eu trois demi-journées de présentation des dramaturgies, et de discussion autour des liens que l’on pouvait faire entre elles. J’ai eu l’agréable surprise, à la fin de la présentation sur Power Point du groupe travaillant sur Ervart, de voir un mail d’Hervé Blutsch en diapo, qui acceptait leur invitation à venir rencontrer la classe à l’école. Il a pu répondre à nos questions en direct !

  • Est-ce que cette rencontre a modifié l’avancée de votre travail ?

Ça ne l’a pas modifié mais ça a clarifié un certains nombres de choses. Et ça a été un leit motiv sur certaines directions de jeu, à ne pas être en parodie ou en légèreté, à comprendre ce qu’est véritablement la comédie.

Indira, tu es sortie du Cours Florent à Bruxelles après les trois ans du Cursus en 2017. Quel souvenir as-tu de Fragments ?

Ça a été une des plus belles échéances que j’ai faite. C’est celle qui m’a fait comprendre ce qu’était le fait de jouer devant un public et de travailler au sein d’un collectif. J’ai compris à ce moment pourquoi je faisais ça et pourquoi j’étais au cours Florent.

  • Quel est ton rôle en tant qu’assistante ?

Je suis son bras droit. Je l’aide au niveau de l’organisation. Je ne suis plus élève, mais je l’ai été il n’y a pas si longtemps. Je suis du coup un relais, un porte-parole quand j’accompagne les répétitions des élèves en dehors des cours dirigés par Sarah. Je touche un peu à la direction d’acteur, mais surtout à la logistique : créer les conduites, faire le suivi du programme de chaque cours, les programmes pour le spectacle, je suis en charge aussi du visuel.

  • Sarah, à une semaine de l’échéance où en êtes-vous ?

C’est un sentiment qui alterne entre fierté et panique ! Nous sommes très heureuses avec Indira, parce que c’est un groupe très soudé, riche en propositions, très réactif ; ils font beaucoup de recherches, ils sont soignés. Et en même temps, la fin n’est pas tout à fait calée, il y a encore plein de choses à faire techniquement !

Merci et bravo à tous pour votre travail ! 

.

Stages de l'été 2019

Cinéma, Théâtre, Acting in English, Comédie Musicale, Chant
Paris, Bruxelles, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Aix-en-Provence, Nantes
Inscrivez-vous en ligne

Stages de Septembre

36h de stage de Théâtre
à Paris, Bruxelles, Montpellier et Brodeaux
Inscrivez-vous en ligne

Soirée d'informations

29
Août

Théâtre

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Portes ouvertes

07
Septembre

Musique Jeunesse

À Paris

À 13h30

Je m'inscris

Portes ouvertes

28
Septembre

Jeunesse

À Paris

À 14h00

Je m'inscris

Portes ouvertes

30
Août

Théâtre

À Bruxelles

À 14h00

Je m'inscris