Actualités

"Été 85" de François Ozon

été-85-cours-florent

"Eté 85" de François Ozon nous raconte l'histoire d'Alexis et David, interprétés par Félix Lefebvre et Benjamin Voisin, tous deux issus du Cours Florent.

Le film Eté 85 nous (re)plonge dans les années 80 avec l’histoire d’Alexis et David, deux jeunes adolescents aux caractères différents. Entre premiers émois, romance et jalousie, ils vont se découvrir le temps d’un été en Normandie, sur fond d'une bande originale made in années 80. 

Signé François Ozon, Eté 85 mêle nostalgie, drame et passion. Initialement prévu pour une présentation lors de la 73e édition du Festival de Cannes, Eté 85 arbore le label « Cannes 2020 » pour sa sortie en salle.

Ce film est l'occasion de retrouver également 2 anciens élèves : Isabelle NANTY et Laurent FERNANDEZ.

Félix Lefebvre est Alexis

  • Tu es Alexis dans le film Eté 85 de François Ozon, est-ce que tu peux faire le pitch d’Alexis ?

Alexis est un jeune garçon de 16 ans qui entame ses vacances d’été, en 85, après avoir passé son bac littéraire. Il est introverti et réservé. Il lit beaucoup sur la mort, il en est même passionné. Un jour, il part sur le bateau d’un ami faire une virée en mer pour s’isoler mais il chavire à cause d’une tempête. C’est alors que David, un jeune garçon de 18 ans, va venir le sauver et devenir l’ami de ses rêves. "Eté 85" raconte leur histoire.

  • Tu n’as pas connu les années 80, comment as-tu travaillé ce rôle ?

J’ai d'abord beaucoup travaillé sur le scénario et le personnage. Pour mieux comprendre les années 80, j’ai ensuite écouté les musiques et regardé les films qu’Alexis aurait pu écouter ou regarder à cette époque. J’ai également lu des livres sur la mort et je me suis essayé à la machine à écrire pour les scènes du film. Il y a également eu un travail en binôme avec Benjamin. Nous nous sommes beaucoup vus en dehors du tournage mais ce n’était pas uniquement pour le travail, nous nous apprécions beaucoup. On essayait toujours de se mettre à la place de nos personnages respectifs en faisant ressortir ce qui serait intéressant chez l’autre.

  • Vous vous connaissiez déjà avec Benjamin ?

Nous nous étions rencontrés 4 mois plus tôt, lors du casting. Après avoir reçu la confirmation de nos rôles, avant le début du tournage, nous nous sommes souvent retrouvés. C’est ce qui a fait que nous avons pu créer une réelle complicité et de bonnes bases pour le tournage.

  • Tu as parlé de films, de musiques, de livres pour te préparer, tu peux nous en citer ?

L’un des premiers livres que François m’a conseillés est L’Attrape Cœur de J. D. Salinger. Le personnage est très proche d’Alexis et c'est même devenu l’un de mes bouquins préférés. J’ai aussi lu L’Apologie de Socrate de Platon et Cinq méditations sur la mort. En musique, j’ai écouté The Cure, Bananarama et toutes les musiques qui sont dans le film : Dire Straits, Mickael Jackson...un peu de tout.

Les films qui m’ont le plus aidé : « Un Eté 42 » que François Ozon m’avait demandé de regarder, Stand By Me et My Own Private Idaho.

cours-florent-felix-lefebvre
  • Selon toi, qu’est-ce que tu garderas de ce personnage d’Alexis ?

Je pense que c’est un rôle qui va m’accompagner toute ma vie. D'abord parce que c'est mon premier premier rôle mais aussi parce que c’est une expérience forte qui a confirmé mon envie de faire ce métier car elle m'a mis en face de la réalité. Je pense que tous les films que l’on fait dans sa carrière construisent notre histoire. Et, si jamais je fais d’autres films -ce que j’espère, "Ete 85" sera le début. J’espère aussi, quand je regarderai ma filmographie, trouver une continuité.

  • Quel souvenir gardes-tu du Cours Florent ?

Je suis rentré cette année, en 2019, en Classe Libre Théâtre et je dirais que mes meilleurs souvenirs sont sur le plateau, en représentation. Il y a aussi le fait d'appartenir à une classe avec qui on a des liens forts et avec qui on crée un spectacle collectif que l'on présente devant un public, devant nos proches…

  • Est-ce que tu voudrais ajouter quelque chose ?

Malgré le virus, il faut savoir qu’il y a de beaux films en salle en ce moment ! Et ce n'est pas que des films américains, on peut aller voir de beaux films français. Il ne faut pas hésiter à aller les voir pour faire perdurer l’un de nos arts les plus précieux qu'est le Cinéma.