Actualités

Demain en Rôse à la rencontre des commerces toulousains

demain-en-rose-thomas-gregot-tricoire

Thomas, élève en première année Théâtre, souhaitait aider les commerces toulousains suite à la crise sanitaire. Avec l'aide d'une agence de communication, il est allé à leur rencontre !

  • Bonjour Thomas, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Thomas Gregot-Tricoire, j’ai 24 ans, je suis né à Toulouse et j’habite depuis un peu plus d’un an à Paris ! Ma journée idéale ? Un bon match de rugby, un déjeuner entre épicuriens et une belle pièce de théâtre en soirée ! 

  • Comment t'est venue l'envie de faire du théâtre et comment as-tu intégré l’école ?

Je suis monté à Paris pour réaliser mon stage de fin d’études et être diplômé d’un master en Management de l’Innovation à la Toulouse School of Management. J’ai réalisé 6 mois de stage dans le Conseil et en même temps je découvrais la vie parisienne, sa beauté, ses théâtres et nombreux spectacles... cela faisait un moment que je me rendais compte que je n’étais pas vraiment à ma place et je rêvais d’un métier plus artistique. 

Ce rêve est devenu de plus en plus réalité lorsque je me suis aperçu que les écoles de théâtre étaient nombreuses et pas si inaccessibles que je ne le croyais ! Pendant mon stage je suis venu aux portes ouvertes du Cours Florent et je me suis dit « Mais en fait c’est ça que j’ai envie de faire ! » Une fois mon diplôme en poche je me suis inscrit à un stage d’été Théâtre. Une semaine riche en émotions qui a confirmé mon envie de suivre une formation de comédien et qui par la même occasion m’a permis d’intégrer l’école ! 

  • Peux-tu nous parler de ton parcours à l’école ?

J’ai intégré l’école en septembre 2020, je suis en première année Théâtre dans le groupe de Anne-Sophie Robin. Une super classe, de belles rencontres et une prof qui jongle bien entre rigueur et bienveillance ! 

J’ai participé à plusieurs enseignements spécialisés comme l’improvisation, puissance de l’image one man show ou encore coaching vocal ! 

Un stage cinéma avec Luc Gallissaires m’a également permis d’acquérir de bonnes premières bases face à la caméra !

  • Comment t’es venu l’idée d’aider les commerces de proximité en vidéo et quel a été l'impact ?

Je suis rentré dans ma belle ville rose pour me confiner en famille. Il y avait énormément de temps libre entre les cours assurés à distance pendant tout le confinement par Anne-Sophie. J’avais la bougeotte et du mal à rester enfermé chez moi sans rien faire. J’ai donc lancé un premier projet : le #LikeSolidaire. Je réalisais des vidéos humoristiques que je partageais sur Instagram et j’invitais chaque personne qui « likait » ces vidéos à faire un don à la fondation APHP. 3 900€ ont été récoltés en 1 mois et demi !

La fin du confinement approchait, pas de reprise des cours en perspective je me suis alors lancé dans un autre projet. En me baladant dans le centre de la ville rose je me suis aperçu que sans nos commerçants de proximité l’ambiance, l’atmosphère n’était plus la même. Ils ont énormément souffert pendant cette phase d’arrêt, et je me suis dit « Comment je pourrais leur donner un coup de main pour repartir après cette crise ? » 

C’est comme ça qu’est né le Collectif de soutien aux commerçants Demain en Rôse. Cela fait maintenant presque 2 mois que je sillonne, avec l’aide bénévole de l’agence de communication Détente Digitale, le centre-ville toulousain à la rencontre des commerçantes et commerçants locaux. L’initiative est bien accueillie par les commerçants et les toulousains qui sont toujours plus nombreux à nous suivre sur les réseaux. 

L’impact est plutôt positif ! Pour les commerçants, qui voient arriver dans leurs points de ventes de nouveaux clients qui les ont connu grâce à nos vidéos ! Pour les toulousains qui bénéficient de plusieurs bons plans Demain en Rôse offerts par les commerçants. Enfin, personnellement c’est génial de pouvoir rencontrer autant de monde et de passer du temps devant les caméras de l’agence Détente Digitale. Ce n’est pas du cinéma mais ça permet de bien se familiariser avec l’environnement de tournage.

  • As-tu des projets pour la suite ?

Oui !! J’adorerais continuer à développer Demain en Rôse et pourquoi pas l’exporter dans d’autres villes. Aussi j’aimerais, dans l’année qui vient, faire mes premiers pas sur scène, pourquoi pas avec mes potes de la classe. Enfin, me servir de ces heures passées devant les caméras de Demain en Rôse pour décrocher mon premier rôle au cinéma, hors figuration, serait génial !

  • As-tu un conseil à donner à un futur élève ?

Je ne sais pas si on peut appeler ça un conseil, mais pour celles et ceux, qui ne se sentent pas à leur place et qui hésitent à franchir le pas d’un avenir plus artistique : faites-vous confiance et écoutez-vous. Je leur dirais aussi qu’ils n’hésitent pas à pousser la porte du Cours Florent pour un renseignement ou un stage, même si in fine on n’intègre pas l’école, on sort enrichi d’une semaine de partage comme celle du stage d’été ! 

Retrouvez Demain en Rôse sur : 

Instagram, Facebook et Youtube !

Et retrouvez Thomas par ici !

Prochains stages à Paris

Stage de Cinéma de l'école d'Acteur
Paris

Tous les stages

Paris
Septembre à Noël 2020
Inscrivez-vous
Stage de théâtre de l'école d'acteur
Théâtre et Cinéma

Stage de théâtre

Paris / Bordeaux / Bruxelles / Lyon / Lille / Tours / Nantes / Nancy / La Rochelle / Montpellier
noël / septembre / automne
Inscrivez-vous