Actualités

Comment t'as fait ? Avec Véronique Augereau

Portrait de Véronique Augureau

Véronique Augereau, ancienne élève du Cours Florent, revient sur son parcours dans le 2ème épisode de "Comment t'as fait ?"

Véronique Augereau, comédienne et doubleuse, obtient la médaille d'or du Conservatoire d'Art Dramatique de Rouen en 1976 et rejoint la formation d'Acteur du Cours Florent en 1977. Depuis, parallèlement à sa carrière théâtrale, elle est la voix française de nombreuses comédiennes, telles que Faye Dunaway, Rene Russo ou encore Jamie Lee Curtis. Elle double également, depuis 1990, les personnages de Marge, Patty et Selma dans " Les Simpsons ".  

Véronique Augereau revient pour nous sur son parcours au Cours Florent et nous raconte "Comment elle a fait"...

  • A ton arrivée au Cours Florent, de quoi rêvais-tu ?

Quand je suis arrivée au Cours Florent, j'avais envie de jouer et d’interpréter les rôles les plus beaux. Au conservatoire de Rouen, j'avais eu ce qu'on appelle « le premier prix », la médaille d'or, qui n’a d’or que son nom, d’ailleurs… Comme j’avais envie de présenter les concours, une fois installée à Paris, je me suis inscrite au Cours Florent. J’y ai préparé les concours et j'ai été reçue à la Rue Blanche

  • Les moments clés de ton parcours d’artiste ?

A peine reçue à la Rue Blanche, j’en suis partie car je n'avais pas assez de maturité pour travailler avec certaines personnes. Manquant d’audace, je n'ai pas demandé à changer de classe… Je suis ensuite, rentrée dans une troupe de théâtre dirigée par Perrette Souplex.

Perrette Souplex travaillait parallèlement dans une radio : Radio FM. Elle m'a proposé de la suivre, ce que j'ai fait. J'ai beaucoup observé, puis petit à petit, on m'a confié une émission de radio. Un jour quelqu’un m’a dit « Avec la voix que tu as, tu devrais faire du doublage »

J'avais une amie avec qui j'avais joué au théâtre, qui en faisait déjà pas mal et qui m’a donc emmenée à l'école du doublage…

Et puis, j'ai fait mes débuts. On commence par faire des ambiances puis un petit rôle, puis de grands rôles et on passe des essais de voix. S'il y a des stars sur les planches, on peut dire que moi je suis une mini star de l'ombre avec la voix de Marge Simpson. Cela fait une trentaine d'années déjà, que j'interprète la voix de Marge.

Je peux dire que c'est un de mes moments clés, mais je n'oublie pas le théâtre, malgré tout. Ce parcours de comédien est quand même formidable car il est très varié. On s'en réjouit. 

  • Un souvenir du Cours Florent ?

J'en ris déjà parce que je ne peux pas n’en avoir qu’un, ce n’est pas possible ! J'en ai pléthore, plein de souvenirs des Cours Florent ! D'abord, les professeurs : François Florent, qui m'a beaucoup aidé pour bouger sur scène,

Yves Lemoine qui lui nous apprenait à nous connaître, et tout ce qui était de l’ordre de l’émotion intérieure.

Et puis j'adorais les cours magistraux de Francis Huster ! Je crois que j'ai été gâtée. Je me souviens des répétitions. Le Cours Florent était sur l'île Saint-Louis. On répétait sur les quais de Seine et on saluait systématiquement les bateaux mouches qui passaient. 

D'autres souvenirs ? Oui, les ateliers théâtre, ça c'est un merveilleux souvenir. Les ateliers théâtre que montaient certains auteurs comme Elisabeth Jeantet avec qui j'ai toujours gardé le contact. Nous avons un projet ensemble. Elle a gentiment écrit une pièce pour moi. Tant d'années après, les liens sont très forts avec le Cours Florent.

Et puis il y a des gens, des rencontres : François-Xavier Hoffmann, Frédéric Montfort, Bruno Madinier, Christian Charmetant et Pierre Aussedat.  Des personnes que j'ai adorées et que je croise de temps en temps. Ça me procure toujours un bonheur inouï.

    • Pour finir, un ou deux conseils ?

    Donner des conseils ? Je m'en garderais bien, mais je vais quand même essayer de vous guider. On peut sortir du lot très vite mais, c'est rare et à toute exception, il y a une règle. Il faut être patient, humble, observer et savoir écouter. Et puis, c'est un métier de relations et de rencontres. Je crois qu'une chose importante, c'est : quand vous rencontrez quelqu'un, n'essayez pas de jouer ce que vous voulez paraître. Soyez vous-même. 

    Allez, je vous embrasse.

    Prochains stages à Paris

    Stage de Cinéma de l'école d'Acteur
    Paris

    Tous les stages

    Paris
    Toute l'année
    Inscrivez-vous