Actualités

Le réalisateur Alain Berliner au Cours Florent Bruxelles

Portrait de Alain Berliner

Il y a quelques jours se déroulait, au Cours Florent Bruxelles, un séminaire dirigé par Alain Berliner. Nos élèves de troisième année ont pu travailler pendant 4 jours avec le scénariste, producteur et réalisateur primé.

May et Antoine, élèves de la promotion VI du Cours Florent Bruxelles, nous racontent leur expérience : 

May : « Quand j’ai su que nous allions avoir la chance de rencontrer Alain Berliner dans le cadre d’un stage à l’école, j’ai éclaté de joie ! Son long métrage "Ma vie en rose a" été l’un des films coups de cœur de mon enfance ; je trépignais donc à la perspective de faire sa connaissance et de pouvoir appréhender sa manière de travailler. Le covid et ses turbulences ont bien failli provoquer le report voire l'annulation de la semaine de stage... Heureusement, l’école a tout mis en œuvre pour la maintenir dans le respect le plus strict des règles sanitaires. »

Antoine : « Étant un grand fanatique de tournages et de cinéma, l’annonce d’un séminaire centré sur le travail du jeu face caméra en compagnie d’un réalisateur émérite, que je connaissais peu, et sur lequel j’avais tout à découvrir, me plongea dans l’expectative. »

Ce séminaire avait pour objectif de permettre aux élèves acteurs-actrices de différencier le travail théâtral et le jeu face caméra, en appréhendant son rythme spécifique : 

May : « Tout d’abord, il y a eu une première journée de cours via Zoom pendant laquelle Alain Berliner nous a exposé un cours théorique sur la question du rythme chez l’acteur : nous avons appris qu’il y avait non seulement le rythme du montage au cinéma, mais aussi le rythme du jeu de l’acteur dans chaque scène qui s'avère primordial pour l’ensemble du film. »

A la suite de cette première journée d’introduction, les élèves ont dû rapidement apprendre des scènes extraites de films francophones afin de les travailler face caméra et de les visionner.

May : « Nous avons été répartis en petits groupes où nous avons mis en pratique les techniques évoquées en théorie. Chacun a pu choisir deux scènes à travailler ; nous les avons tournées en plan-séquence ce qui nous a permis de ressentir intensément cette question du rythme. Pour ma part, j'ai réalisé à quel point le rythme perçu en jouant était absolument différent du rythme réel observé pendant le visionnage. Pour gérer le rythme dans les scènes, Alain nous a donné quelques outils comme par exemple, établir des « paliers » dans chaque scène aux abords desquels s’exercent des « dilatations » amenant un changement de rythme : une forme de rupture qui permet de garder l’attention du spectateur et d’être plus juste par rapport au sens de la scène. »

Antoine : « Le travail en sous-groupes a permis de se concentrer un maximum sur ce que chacun avait à proposer. Nous avons reçu les textes de plusieurs scènes et chacun a retenu ses partitions le plus précisément et de manière la plus neutre possible, afin de pouvoir justement créer un maximum de nouvelles propositions sur le plateau, et en fonction des retours d’Alain Berliner. Il nous a aidé à axer notre travail sur la question du rythme, accéléré ou ralenti, en faisant bien la différence entre les moments informatifs, et ceux centrés sur l’émotion. Cette notion de dilatation fut une vraie découverte, qui m’a permis de comprendre comment un réalisateur, et a fortiori des acteurs, vont découper une scène selon ses moments forts. »

Le cursus de formation est fait de toutes ces rencontres avec des professionnel.le.s ayant tout.e.s des parcours très différents. Cela demande aux élèves beaucoup de curiosité, d’ouverture et d’écoute afin d’accueillir chaque enseignement de l’équipe pédagogique.

Prochains stages à Bruxelles

Stage de théâtre de l'école d'acteur
Bruxelles

Tous les stages

Dans les locaux du Cours Florent Bruxelles
Toute l'année
Inscrivez-vous