Portrait

Valentin Champion

Portrait de Valentin Champion
CAMPUS
Montpellier
ANNÉE
2020
PROFIL
élève

"Il faut faire et apprendre de ses erreurs, se pardonner et être soi-même afin de ne pas avoir de regrets plus tard."

Je m'appelle Valentin et j'ai 22 ans. Je suis au Cours Florent Montpelier en formation de l’acteur en théâtre.

  • Comment s’est passée ta formation cette année ? Comment avez-vous pu notamment avancer dans votre apprentissage avec les contraintes sanitaires ? 

Cette année est très enrichissante sur de nombreux points. On nous apprend à être autonome, à trouver nos axes d’amélioration et les domaines où l’on doit exceller. Il est important à ce stade de la formation de trouver l’acteur que l’on souhaite devenir et cette deuxième année nous donne toutes les cartes en main pour montrer notre singularité. Cela demande beaucoup de travail, de rigueur et de remise en question. Ce n’est que du plaisir ! Les contraintes sanitaires n’ont fait qu’accentuer ma motivation, ça nous pousse à résister et à continuer ce qu’on aime faire.

  • Quel est le souvenir le plus marquant que tu penses garder du Cours Florent Montpellier ? 

J’ai beaucoup de souvenirs marquants au Cours Florent Montpellier, notamment les rencontres et les révélations artistiques suite à un projet. Mais si je dois choisir un souvenir, je dirais le premier confinement, le vrai sur le sens artistique : grâce à lui, nous avons fait des choses que nous n’aurions jamais pensé faire. Ce confinement nous a permis de nous recentrer sur nous-même et ainsi d’être très créatif, il y a eu des choses formidables. 

  • Tu vas bientôt tourner dans le film « FAYDIT » où tu tiendras le premier rôle. Peux-tu nous raconter comment s’est passé le casting ? Peux-tu déjà nous en dire plus sur le film ?

Oui, je vais bientôt tourner la bande démo du film « FAYDIT » qui se tournera cet été. C’est un film qui se passe en l’an 1230 dans la région Occitane. C’est une immersion dans une époque encore jamais traitée au cinéma : la croisade contre les Albigeois. Le film retrace la naissance des chevaliers, les Faydits. Des chevaliers très shakespeariens, alliant amour et barbarie extrême, avec pour seul but de libérer les terres occupées par les Albigeois, ceux qui ont pillés et brûlés Carcassonne et Béziers. 

Le réalisateur m’a contacté et nous avons fait trois étapes de casting puis j’ai commencé très tôt les entrainements de cascades, de jeu et de maniement de l’épée. Le projet prend forme petit à petit.

  • Quel est le conseil qui t’a le plus aidé pendant ta formation, tes tournages ou tes castings ?

Toujours rester actif, faire confiance et ne pas avoir peur de se louper. Je pense que nous évoluons dans un métier où la remise en question est permanente et très importante. Chaque jour est différent, il faut faire et apprendre de ses erreurs, se pardonner et être soi-même afin de ne pas avoir de regrets plus tard. Et très important, s’entourer de personnes avec la même envie, le même besoin : le besoin de trouver ce qu’on veut être réellement. 

Ne pas écouter le bruit du monde, mais le silence de l’âme.  

Prochains stages à Montpellier

Retrouvez tous les nouveaux stages à Montpellier
Printemps et été 2022

Prochains stages

Montpellier, Toulouse, Marseille
En présentiel ou à distance
Inscrivez-vous