Portrait

Scarlett Baya

Scarlett Baya
CAMPUS
Paris
ANNÉE
2020
PROFIL
élève

Grâce à la confiance de mon professeur, j’ai retrouvé mon point de départ, la vraie moi...

  • Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Scarlett Baya, j’ai 30 ans je suis en 1ere année de la formation théâtre dans la classe de Céline Bodis.

  • Comment t’est venue l’envie de faire du théâtre et comment as-tu intégré le Cours Florent ?

Depuis toute petite, la discipline de la danse et du théâtre m’ont toujours passionné. Ma mère, danseuse et comédienne depuis ses 15 ans, en Arménie dans son pays d’origine, m’a de suite initiée à l’art du spectacle. Ma motivation a toujours été ma mère, car, depuis mon enfance, elle a décidé de me suivre et de m’éduquer avec les valeurs que la danse et la comédie peuvent apporter.

Quelques années plus tard, j’ai donc intégré le "Conservatoire National de BoulogneBillancourt" afin de suivre une longue et intense formation en danse classique.

Durant cette formation, j’ai pu acquérir des bases solides et une immense rigueur liée à cette profession qui me passionne tant depuis mon plus jeune âge. Ces compétences m’ont permis d’intégrer "l’Académie Internationale de la Danse" à Paris. Cette formation m’a apporté un savoir plus complet porté sur le théâtre, le chant, et la danse. Suite à ces formations enrichissantes, de nombreuses opportunités se sont présentées à moi, telles que, des émissions de télévision, des tournées d’artistes et des comédies musicales comme "Robin des Bois" ou encore "Les Dix commandements".

Me voilà danseuse professionnelle. J’ai eu la chance de danser sur les plus grandes scènes de France ainsi qu’à l’international. 

Et puis un jour, j’ai 30 ans, j’ai voulu ouvrir un nouveau chapitre à ma vie professionnelle car une nouvelle ère s’offrait à moi. Je souhaitais m’enrichir davantage en apprenant des aspects plus soulignés de mon métier, en me dirigeant vers le théâtre et le cinéma, tout en gardant mes bases très solides liées à la scène et à la danse.

J’avais besoin de conseil, j’ai donc fait appel à mon oncle, qui m’a de suite parlé du Cours Florent, c’est alors que je me suis inscrite au stage de Cinéma en 2018. Mes cours ont été animés par Guillaume Leiter, un professeur engagé, qui m’a transmis son énergie et m’a donc donné l’envie d’intégrer les Cours Florent. Me voilà en première année.

  • Peux-tu nous parler de ton parcours à l’école ?

Dès le début des cours, sur le plateau, j’ai dû faire face à mes réflexes de danseuse c'est-à-dire, être constamment dans le contrôle de mon image et prêter attention à la posture de mon corps. J’ai pris du temps à m’en défaire. Et puis je minaudais. J’entends encore, lors de mes premières interprétations sur le plateau mon professeur me dire : "Soutiens Scarlett, au théâtre on ne minaude pas !". Je m’efforçai à le faire, mais je m’entendais crier sur le plateau, ce n’était juste qu’une impression. Voilà sur quoi je devais travailler. "Le soutien, et le lâcher prise"...

Depuis la première échéance, tout ceci n’est que souvenir. J’aimais porter ma voix, je prenais du plaisir à jouer sur le plateau, et je me moquais de savoir si j’étais jolie ou pas. À ce moment précis, je me suis rendu compte d’avoir fait un pas vers l’avant. 

Grâce à la confiance de mon professeur, Céline Bodis, j’ai retrouvé mon point de départ, la vraie moi, la vraie Scarlett. Nous voilà face à notre deuxième échéance, la fameuse "Création Collective". Nous devions créer un objet à six, à partir de trois expositions imposées, cet exercice était un très grand challenge pour nous tous.

Pour ma part, je me suis lancée dans ce projet, ignorante dans l’écriture et je me suis surprise à aimer cela. Une échéance pas simple, mais nous avons tout de même réussi à finaliser cet objet qui nous ressemblait. Et à partir de là tout a changé. Nous étions tous confinés. 

  • En cette période particulière comment t’occupes-tu ? Et comment fais-tu pour garder le lien avec le théâtre ?

Afin que cette période ne devienne pas source de stress, j’ai su en tirer des points positifs et je me suis lancée des défis. Faire de l’accro-yoga tous les jours, jardiner, cuisiner et finaliser la réalisation de mon premier spectacle musical…

En attendant de pouvoir assister aux spectacles, et pour garder un lien avec le théâtre, j’ai pris énormément de plaisir à découvrir de nouvelles pièces de théâtre en vidéo. Grâce à une "Bibliothèque virtuelle" mise en place sur Facebook par mon professeur, j’ai découvert de nouveaux auteurs, en appréciant l’écriture et la sagesse de ces derniers.

Nous avons également eu le privilège d’assister à un live avec l’immense Jacques Weber. Une rencontre et un échange exceptionnel où ce grand comédien de théâtre et de cinéma français, auteur et réalisateur nous dévoila son expérience incroyable d’une vie personnelle et professionnelle de passions.

  • As-tu des projets à l’extérieur ?

J’ai comme projet d’aller à New-York, passer des castings et tenter l’univers du Musical à Broadway. 

Merci à Scarlett d'avoir répondu à nos questions !

Prochains stages