Actualités

François-Xavier Hoffmann et les élèves de troisième année à Bruxelles

François-Xavier Hoffmann a démarré sa carrière en tant qu’acteur, au sein de compagnies de théâtre. Après sa formation d'acteur au Cours Florent à Paris, et après des hésitations liées à la question intime de la légitimité, il a commencé à y enseigner le théâtre, encouragé par François Florent, fondateur de l’école. 

Les premières années étaient faites d’allers-retours entre l’enseignement et le plateau, avec notamment la compagnie de Francis Huster. François-Xavier a été ensuite assistant à la mise en scène à la Comédie Française… Des passerelles qui l’ont fortement nourri et ont aiguisé son regard d’enseignant enthousiaste. Cette saison est la sixième qu’il passe sur le campus de Bruxelles, qu’il y découvre et suit de jeunes comédien.ne.s en devenir. Il nous raconte le travail effectué et ses enjeux lors de ce premier module [premier trimestre] pour les élèves de troisième année.

Ce premier module s’articule en trois temps. Les élèves de Troisième Année ont du faire deux propositions de création, l’une théâtrale, l’autre cinématographique, autour du thème du rêve cette année. Il s’agit de revenir sur des propositions de cartes blanches et de s’interroger sur le processus de création. Comment élaborer un moment théâtral, une forme courte d’environ 3 ou 4 minutes, et exprimer réellement une facture artistique, voire intime ? Quant au cinéma, il doit être l’expression d’un univers singulier et personnel.

Nous avons ensuite entrepris de cibler davantage la personnalité de l’élève – candidat à un concours – en choisissant une scène qui pourrait révéler ses qualités de jeu. Beaucoup d’élèves de Troisième Année envisagent de se présenter à divers concours et cette échéance favorise la réflexion et l’éclosion dans cette préparation délicate : interroger qui je suis et ce que j’ai envie de montrer de moi à un jury réuni pour me découvrir dans ma personnalité et ma singularité ; ne pas juste penser à plaire, mais à révéler une vérité, une identité

Enfin, dans la continuité du programme de Deuxième Année, avec l’échéance Parcours d’un rôle, les élèves sont amenés à ausculter l’écriture contemporaine dans sa diversité. Entre autres, Rebekka Kricheldorf, Dimitris Dimitriadis, Martin Crimp, Ivan Viripaev… L’objectif est de présenter le profil d’une œuvre imposée à un groupe dans un temps volontairement réduit de vingt à trente minutes. La dramaturgie, le découpage et la mise en scène sont le résultat de ce travail collectif. La trajectoire de la pédagogie conduit aux Travaux de Fin d’Etude. L’élève dans ce premier module est amené à se poser les questions afférentes à la mise en scène. Cela le conduira à une meilleure préparation pour son propre projet.