Interview de la table de Ping Pong du Cours Florent Bruxelles

Interview de la table de ping ping du Cours Florent Bruxelles

Le Cours Florent à Bruxelles profite de l’occasion des congés de Pâques et de son calme temporaire pour évoquer le travail et l’engagement d’une personnalité de l’école : la table de ping pong. Entretien...

  • Peux-tu te présenter ?

Je suis la table de ping pong du Cours Florent à Bruxelles. Je suis présente depuis la création de l’école en 2013. Je m’en souviens très bien : il y avait une telle excitation ! Tout a été très vite entre les tout premiers Stages de Théâtre et la rentrée. J’ai de suite eu envie de connaître les élèves de cette première promotion : Gilles Vandeweerd, Natalia Garrido, Antoine Makhoul, Line Destrait, Constant Carbonel… Des comédiennes et comédiens super, toutes et tous un peu stressées au départ bien sûr. Je me souviens que Gilles se confiait à moi : il n’osait pas aller sur le plateau au départ, se disant que les autres étaient trop forts ! Natalia, elle, était heureuse d’être entourée de gens aussi passionnés qu’elle, mais s’inquiétait de la difficulté de s’approprier certains textes en français, comme sa langue maternelle est l’espagnol...

Quand j’étais petite, je rêvais d’être entourée par une belle énergie créative. Je suis exaucée ! Et l’Espace Demeer, où est implantée l’école, est riche d’une aura tout particulière, très belge !

Je suis une table hyper empathique, je suis très à l’écoute, et les élèves le savent. Je suis présente s’ils ont besoin de répéter leur texte, ou de se défouler un peu avant une échéance. Je pense être une vraie partenaire de jeu. Il y a un proverbe allemand qui dit "Qui parle beaucoup à table a encore faim en se levant". Je le vois ainsi : je les nourris et continue d’entretenir leur appétit, leur désir de jouer !

Dans le travail, je me suis beaucoup inspirée de la méthode Meisner. Je mets le focus sur le moment présent, la connexion, les instincts, l’authenticité… On me respecte pour cela ! C’est une technique d’entraînement qui pousse à l’adaptation par la répétition. C’est direct, et cela peut être physiquement et psychologiquement exigeant.

Jouer au ping pong en répétant son texte est en tous cas idéal pour la mémoire, la concentration, le corps, les réflexes… Pendant ce temps, les autres lisent ou répètent dans des salles de cours que l’équipe met à disposition. Heureusement que ces salles sont disponibles, ça me permet de souffler parfois.

Mais je sais aussi être là pour le fun !

  • Comment gères-tu ton temps avec autant d’élèves dans l’école ?

C’est facile ! Tous les élèves ne sont pas présents au même moment dans l’école. Certains ont cours uniquement le matin, d’autre l’après-midi, et enfin il y a les élèves du soir… Du coup j’ai du temps à consacrer à tout le monde, au fil de la journée. À deux, à trois, à quatre… Ils jouent et répètent leur texte en italienne avec moi ! C’est du sport !

Evidemment, quand une échéance approche ça devient un peu plus complexe : ils veulent tous qu’on répète ensemble ! Alors ils s’arrangent entre eux : système D parfois. 

La clef : c’est le dialogue. 

  • Es-tu confrontée à certaines difficultés ?

Il y a parfois de la colère et de la frustration chez certaines ou certains. C’est plus compliqué à gérer, à leur permettre de transformer ces émotions en quelque chose de moteur. Les élèves n’ont pas forcément le recul nécessaire, mais on s’en sort !

Et au niveau matériel, il y a quelques blocages des fois. Les élèves perdent mes balles, abiment les raquettes. Mais tu sais ce qu’on dit… Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d’erreurs !

  • Que retiens-tu de ces 5 dernières années ? 

Je retiens avant tout les rencontres avec les élèves, les voir changer, grandir, se confronter à des difficultés pour les dépasser et s’approprier leurs craintes ! On est une famille, qui s’agrandit chaque année avec l’arrivée de nouveaux élèves de Première année. J’ai un sourire émue quand je les vois arriver le premier jour, et peut-être un peu moqueur aussi, en tous cas toujours bienveillant… !

Aussi toutes les personnes qui travaillent à l’école sont formidables : les chargés de cours poussent les étudiants à leur maximum, l’administration du Cours Florent à Bruxelles est d’un total soutien, l’équipe de ménage est hyper efficace ! C’est un environnement de travail formidable !

  • Quels sont tes projets ?

Je suis depuis le début présente pour le training, les encouragements, le backstage, si tu préfères… J’aimerais un jour avoir un rôle, j’aimerais jouer, découvrir les planches. Cela ne devra pas empiéter sur mon temps de travail avec les élèves évidemment, la pédagogie me tient à cœur !

Aussi, j’aimerais que mon engagement soit un peu plus reconnu. Vous savez, les élèves s’inscrivent en début d’année à des enseignements complémentaires, comme l’impro, corps en jeu, masque, cinéma, etc. On parle beaucoup de moi et de mon rôle, je n’ai pour autant jamais été considérée officiellement comme faisant partie intégrante de la pédagogie de l’école. Je pense qu’un jour ça changera, et que les élèves pourront s’inscrire à mon cours !

Je vais continuer à m’épanouir, et à rencontrer de nouvelles personnes, de futurs professionnels je l’espère !

.

Stages de l'été 2019

Cinéma, Théâtre, Acting in English, Comédie Musicale, Chant
Paris, Bruxelles, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Aix-en-Provence, Nantes, Troyes
Inscrivez-vous en ligne

Stages de Septembre

36h de stage de Théâtre
à Paris, Bruxelles, Montpellier et Brodeaux
Inscrivez-vous en ligne

Soirée d'informations

29
Août

Théâtre

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Portes ouvertes

07
Septembre

Musique Jeunesse

À Paris

À 13h30

Je m'inscris

Portes ouvertes

28
Septembre

Jeunesse

À Paris

À 14h00

Je m'inscris

Portes ouvertes

30
Août

Théâtre

À Bruxelles

À 14h00

Je m'inscris