Portrait

Michel Cerda

CAMPUS
Paris
ANNÉE
PROFIL
professeur

En tant que directeur d’acteur, j’ai continuellement « lâché » et « retrouvé » les élèves metteurs en scène et acteurs.

  • Comment s’est déroulé le stage de direction d’acteur avec les élèves du Master Pro Mise en Scène de l’Université de Nanterre et les élèves du Cours Florent ?

Pour la première fois cette année, ce projet a eu lieu en partenariat avec le Cours Florent et a permis aux élèves de deux institutions artistiques de se rencontrer et de travailler ensemble autour de l’œuvre de Robert Garnier.

Nous avons constitué par tirage au sort des groupes de cinq élèves, deux metteurs en scène et trois acteurs, pour travailler durant un mois sur l’œuvre de l’auteur Robert Garnier.

Cet exercice a volontairement mélangé « obligation » et « liberté » pour les élèves. Obligation car ils n’ont pas eu le choix de leurs camarades de projet ni de l’auteur mais liberté dans la possibilité de choisir la pièce et la scène et de pouvoir travailler cette « commande » de façon très personnelle.

  • Comment avez-vous travaillé avec les élèves des deux écoles durant cet atelier ?

En tant que directeur d’acteur, j’ai continuellement « lâché » et « retrouvé » les élèves metteurs en scène et acteurs. Mon rôle a été de les accompagner dans leur chemin, de les aider à trouver une solution à leurs problèmes et une réponse à leurs interrogations tout en les laissant évoluer librement. Je les ai donc laissé travailler et suis allé les voir régulièrement pour faire le point avec eux sur leur projet.

  • Quel est le but de cette collaboration pédagogique pour les élèves ?

Le but de cet atelier est de mettre en relation des élèves en cours de formation dans des disciplines artistiques complémentaires. La notion de rencontre me paraît nécessaire car c’est une vraie richesse. Le fait de se rencontrer et de travailler ensemble crée en effet un « effet miroir » pour les élèves. Ils se rendent ainsi compte des enjeux de chacun, des forces et difficultés de leurs camarades et peuvent ainsi mieux comprendre les leurs.

Bien sûr, nous espérons que cette collaboration pédagogique créera par la suite des projets individuels entre les élèves des deux institutions. Metteurs en scène et acteurs, ces élèves font partie d’une même génération d’artistes et seront sans doute amenés à travailler ensemble dans le futur, en tout cas, nous espérons les avoir aidés à se rencontrer !