Les portraits

Portrait de Manon Gonin

Élève

Portrait de Manon Gonin, qui termine sa formation de la Classe Libre Comédie Musicale
Portrait de Manon Gonin, qui termine sa formation de la Classe Libre Comédie Musicale

Quick Facts

Manon Gonin
Comédie Musicale
2019
.
La Classe Libre Comédie Musicale, c’est une expérience unique qui vaut... tellement la peine d’être vécue !

Portrait de Manon Gonin

Élève

  • Bonjour Manon, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Manon Gonin, j’ai 25 ans et je viens de Liège en Belgique. Je suis ensuite partie à Paris pour suivre la formation Comédie Musicale du Cours Florent.

  • Peux-tu nous parler de ton parcours avant le Cours Florent Comédie Musicale à Paris ?

J’ai intégré tout d’abord, enfant, la maîtrise de l’Opéra Royal de Wallonie, en Belgique, où j’ai fait mes premiers pas en chant, théâtre et claquettes. Après y être restée quelques années, j’ai continué de mon côté à chanter et à prendre des cours de claquettes. À 18 ans, J’ai commencé des études à l’IAD (Institut des Arts de Diffusion) en montage audiovisuel et scripte. Après mes stages, je me suis rendue compte que je ne suivais pas le bon chemin : la seule chose que je voulais faire, c’était chanter, danser et jouer. J’ai donc participé à un stage d’été au cours Florent, à l’issue duquel j’ai pu passer l’audition d’entrée que j’ai réussi.

  • Comment as-tu entendu parlé de ce concours ?

J’étais dans ma troisième et dernière année de formation au Cours Florent quand les professeurs, la direction nous ont appris que la Classe Libre Comédie Musicale allait être créée en collaboration avec le théâtre Mogador et Stage Entertainement. J’ai sauté sur l’occasion et je me suis inscrite !

  • Pourquoi as-tu décidé de passer le Concours de la Classe libre Comédie Musicale ?

Tout ce que cette classe libre offrait me semblait être un bon approfondissement de la formation théâtre et comédie musicale du Cours Florent. Je me suis dit que c’était la meilleure manière de consolider tout ce que j’avais appris et vécu pendant les 3 dernières années. Aussi, le fait que cette classe libre se déroule au sein de Mogador avec des intervenants du théâtre et des professeurs de qualités était très alléchant.

  • Comment as-tu préparé ce concours ?

Je ne me suis pas mis la pression. J’ai pris le temps de choisir les chansons qui m’allaient le mieux, je les ai beaucoup répétées. J’ai demandé à un ami de me préparer sur les monologues de théâtre et j’ai beaucoup dansé de mon côté. J’ai consacré tous les jours assez de temps pour me préparer, pour me sentir assez sereine et sûre de moi le jour J.

  • Comment le concours s’est-il déroulé ? Quelle ambiance regnait ?

Le concours s’est bien déroulé, je ne me sentais pas vraiment stressée. J’étais surtout contente de vivre ça, au studio Mogador devant ce jury. La joie de présenter mes chansons, mes monologues et la danse a donc pris le dessus sur l’anxiété.

  • Cette saison, comment as-tu travaillé et avec qui ?

Les professeurs nous ont poussés au-delà de nos limites, ne nous ont pas caressés dans le sens du poil, ils nous ont appris une discipline essentielle à notre métier, avec bienveillance bien sûr. Nous avons également eu plusieurs masterclass avec des professionnels du milieu comme Rabah Aliouane, le directeur de casting du spectacle Chicago, qui nous a donné une semaine de masterclass sur le casting. Nous avons également eu la chance de travailler une semaine avec Tania Nardini, la metteure en scène de Chicago, sur My Fair Lady !

  • Quelles sont les expériences les plus marquantes ?

L’expérience qui m’a le plus marqué et apportée fut cette masterclass de Chicago donnée pendant 2 mois par Alex Frei, danseur, membre de la troupe parisienne de Chicago et expert du chorégraphe Bob Fosse. Il était tellement passionné ! Ça lui tenait tellement à coeur de nous transmettre sa connaissance qu’il nous a tous portés vers le haut. Nous avons ensuite eu l’immense honneur de jouer une partie de Chicago en conditions réelles (orchestre live, costumes, lumières, son,...) sur la scène emblématique du Théâtre de Mogador, un rêve devenu réalité pour chaque personne de la classe. C’était magique.

  • Que conseilles-tu aux futurs candidat(e)s de ce concours ?

Je leur dirai tout d’abord de ne pas hésiter à s’inscrire à ce concours. Cette classe libre va vous permettre de gagner en confiance, de consolider toutes les bases que vous avez reçu et de faire des rencontres extraordinaires ! C’est une expérience unique qui vaut... tellement la peine d’être vécue !

.

Découvrez d'autres portraits

Parole
d'élèves

Portrait de Curumim Gonçalves Dos Santos

Curumim est élève de deuxième année en formation cinéma au Cours Florent.Peux-tu nous parl (...)

Portrait de Curumim Gonçalves Dos Santos

Parole
d'élèves

Portrait d'Anissa Descamps

Anissa Descamps, élève de première année de la formation Acteur au Cours Florent Bruxelles (...)

Stages de Noël

Du 26 au 31 décembre
à Paris, Bruxelles, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Tours, Nancy, Rennes
Inscrivez-vous en ligne

Stages pour Ados à Noël

Théâtre, Cinéma, Eloquence, Improvisation
à Paris, Bruxelles, Montpellier, Bordeaux
Inscrivez-vous en ligne

Soirée d'informations

12
Décembre

Théâtre

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Soirée d'informations

17
Décembre

Musique

À Paris

À 19h00

Je m'inscris

Soirée d'informations

14
Janvier

Comédie Musicale

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Soirée d'informations

10
Décembre

Théâtre

À Bruxelles

À 19h00

Je m'inscris