Portrait

Marylou Rieucau

CAMPUS
Paris
ANNÉE
2016
PROFIL
élève

Les cours de cette formation apportent des quantités d’outils dont on peut se servir ou s’éloigner dans le but de développer sa propre méthode de travail théâtral.

  • Pourquoi avoir choisi la formation de l’acteur du Cours Florent ?

Jusqu’à mes 18 ans j’étais dans une école de danse située dans le sud de la France, que j’ai dû arrêter pour de multiples raisons. J’ai tout de même voulu rester dans le domaine de la scène en pensant au théâtre. 

En province l’école de théâtre dont j’entendais le plus parler était le Cours Florent. J’y ai d’abord effectué un stage d’improvisation qui m’a beaucoup plu et m’a permis d’intégrer la formation professionnelle de l’acteur, mais je n’étais pas prête à m’acclimater à Paris tout de suite. C’est après avoir passé un an à Bruxelles, pour réaliser des courts-métrages, que je me suis à nouveau tournée vers le Cours Florent à Paris pour intégrer la formation. 

  • Quels sont pour toi les points forts de la formation de l’acteur ?

Les cours de cette formation apportent des quantités d’outils dont on peut se servir ou s’éloigner dans le but de développer sa propre méthode de travail théâtral. Des informations que l’on digère et utilise à souhait. Au même titre, le point fort que je trouve à l’école est la création d’un réseau de personnes avec qui je travaille sur mes projets actuels.

  • Quels sont les projets professionnels actuels et futurs ?

Au cours de mes quatre années de formation, j’ai pu être assistante d’Olivier Tchang-Tchong, ce qui m’a beaucoup apporté dans la découverte de la pédagogie.

A terme, j’ai pour objectif de passer des concours pour rentrer dans des écoles supérieures d’art dramatique et me suis donc inscrite dans une classe préparatoire spéciale.

En parallèle, en troisième année de formation, nous avons eu des Travaux de Fin d’Etudes à réaliser, c’est de là qu’est né mon projet « Pullover ». Nous l’avons déjà joué dans quelques théâtres parisiens et il a été primé l’an dernier aux automnales.