Les portraits

Portrait de Ninon Arnal

Élève

Portrait de Ninon Arnal, élève de deuxième année au Cours Florent Bruxelles
Portrait de Ninon Arnal, élève de deuxième année au Cours Florent Bruxelles

Quick Facts

Ninon Arnal
Théâtre
2016
.
Pour se lancer, il faut être sûr de soi, être passionné.

Portrait de Ninon Arnal

Élève

  • Ninon, Peux-tu te présenter ?

Je suis actuellement en deuxième année. J’avais dix-huit ans quand je suis arrivée en première année au Cours Florent à Bruxelles. Le théâtre me suit depuis mes 7 ans. J’ai intégré des petites troupes amateurs à cet âge-ci. J’en ai aussi fait dans le milieu scolaire. 

Je n’ai pas cherché à faire d’autres études, je savais ce que je voulais faire. J’avais eu le déclic en voyant mon père jouer "Le Père Noël est une ordure" – il était comédien et metteur en scène dans une troupe. Je me suis tournée vers ma sœur et je lui ai dit "C’est ça que je veux faire !". J’étais hyper fascinée, par la scène bien sûr, mais aussi par les gens qui sont présents, les applaudissements, l’énergie du moment. Je trouve ça dingue de pouvoir faire passer des émotions. Mon père en a fait un peu son métier, mais a fini par se tourner pleinement vers son autre métier : il est ingénieur ; avec 5 enfants ça devenait difficile ! Ma mère est artiste peintre, j’ai donc beaucoup évolué dans une sphère créative. Mon père était très fier que je veuille me lancer dans ce métier. J’ai eu des doutes un temps, et ce sont mes parents qui m’ont poussés !

Une ouverture ! J’avais fait un stage de Cinéma. J’avais pu assister à la présentation de ceux qui étaient en stage de Théâtre au même moment. Ça m’a du coup donné envie de faire du jeu face caméra ! Les deux sont passionnants, ce n’est pas du tout la même approche, la même technique ; mais aujourd’hui j’ai une préférence pour le jeu sur un plateau. Le théâtre avant tout !

En Première année, j’ai travaillé avec Gurshad Shaheman. Un prof extraordinaire. C’est quelqu’un qui va travailler avec toi-même, avec qui tu es vraiment, c’est sa matière de base. J’ai été en classe parallèle avec Sarah Siré, c’était totalement différent. Elle nous a fait faire beaucoup d’exercices, des échauffements, elle construit des choses autour du collectif. J’ai adoré aussi !

J’ai cours uniquement l’après-midi les lundi, mardi et jeudi dans la classe de Damien Chardonnet. Mes matinées sont réservées au théâtre, à l’apprentissage des textes et aux répétitions. Je réserve aussi des salles tous les vendredis pour répéter. 

Depuis que j’ai sept ans je fais ça, apprendre des textes, donc la mémorisation n’est plus où se situe la difficulté. Je lis, je lis, je lis… J’ai une mémoire auditive. Si vraiment ça coince sur des mots ou des passages, je les écris. Je ne m’enregistre pas, je n’aime pas du tout ça. Mais ça marche pour certains.

Collectivement on se voit une fois par semaine pour faire une vraie grosse répétition quand c’est nécessaire. Pour Parcours d’un rôle par exemple on avait une scène avec vingt personnes, il fallait caller un maximum, être efficace et sérieux. C’est la différence entre la Première et la Deuxième année : la nécessité de travailler ensemble, de s’écouter, on ne la comprend qu’en Deuxième. En Première année, on est un peu focus sur son propre travail.

Je participe aussi au cours Histoire du Théâtre, et je vais faire le Stage Cinéma pour les élèves de deuxième année.

  • Comment démarres-tu le travail d’interprétation une fois distribuée ?

Je vais faire des répétitions, avec mes partenaires, et je laisse le jeu, l’interprétation venir spontanément, en fonction de ce qu’il ou elle me donne. J’avais travaillé une scène de L’école des femmes de Molière il y a quelques mois avec un élève, Carl Vervier ; scène que je retravaille en ce moment pour le concours de la Classe Libre, avec un autre élève, Franck Vierset ; et ça n’a rien à voir ! Mon jeu dépend beaucoup de mes partenaires. Je ne prends pas le temps au début de faire des recherches, je joue et me sert de ce premier jet pour travailler. Seulement après je me mets en recherche, en fonction des retours aussi du chargé de cours.

Damien Chardonnet connait bien les personnages et nous connait. Donc il nous aide, à partir de ce qu’on propose, à développer nos personnages.

  • As-tu des projets extérieurs à l’école ?

Je suis dans une troupe de théâtre avec Catherine Israel, une directrice de casting. On va monter en mai "Un air de famille", une adaptation du film, et "Cendrillon" de Joël Pommerat. En fait, mon frère prend des cours de théâtre jeune public avec Catherine. Je lui avais envoyé des photos, j’ai passé un petit casting et elle m’a proposé d’intégrer sa troupe. On se voit tous les mardis pendant 2 ou 3h. Ce n’est pas toujours simple de out concilier mais je fais mon maximum.

Je suis mitigée. Je me suis rendue compte que le Cours Florent m’apportait énormément, beaucoup de confiance en moi, de professionnalisme. Je pensais cette année passer des concours et partir – je prépare le concours de la Classe Libre et je m’intéresse à certains conservatoires. Mais j’ai aussi envie de faire la troisième année, de rencontrer les metteurs en scène, de créer les spectacles comme je vois les actuels élèves de troisième année le faire.

En tous cas pour le futur, je ne me vois pas du tout metteur en scène. J’aimerais créer une troupe, partir en tournée, être sur scène ! Mais je ne me vois pas encore écrire et mettre en scène. Je vais continuer à passer des castings bien sûr ! 

  • Un conseil pour un potentiel futur élève ?

Pour se lancer, il faut être sûr de soi, être passionné. C’est un métier est formidable qui peut apporter plein de merveilleuses choses.

.

Découvrez d'autres portraits

Parole
de pros

Portrait de Dimitri Rataud

Quel est votre parcours professionnel et comment avez-vous été amené à enseigner au Cours (...)

Portrait de Dimitri Rataud, professeur de théâtre au Cours Florent

Parole
d'élèves

Portrait de Nicolas Godart

Nicolas Godart, ancien élève du Cours Florent Bruxelles (2015-2018) vient de particip (...)

Portrait de Nicolas Godart, qui remporte le prix du meilleur acteur au prix Olga Horstig 2019

Stages de Noël

Du 26 au 31 décembre
à Paris, Bruxelles, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Tours, Nancy, Rennes
Inscrivez-vous en ligne

Stages de Toussaint

Pour Adultes et Adolescents
à Paris, Bruxelles, Montpellier, Bordeaux, Nancy et la Rochelle
Inscrivez-vous en ligne

Soirée d'informations

12
Novembre

Musique

À Paris

À 19h00

Je m'inscris

Soirée d'informations

21
Novembre

Théâtre

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Soirée d'informations

14
Janvier

Comédie Musicale

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Soirée d'informations

19
Novembre

Théâtre

À Bruxelles

À 19h00

Je m'inscris