Les portraits

Portrait de Hugo Bardin

Ancien

Portrait de Hugo Bardin, école de théâtre
Portrait de Hugo Bardin, école de théâtre

Quick Facts

Hugo Bardin
Théâtre
.
Je pense que l’attitude à ne pas adopter lorsqu’on est dans une école de théâtre est l’individualité, il faut être collectif, savoir travailler en groupe car on est plus forts à plusieurs. 
Neiges d'automne, école de théâtre et cinéma

Neiges d'automne - d'Hugo Bardin

Portrait de Hugo Bardin

Ancien

Peux-tu nous parler de ton parcours avant de rejoindre le Cours Florent?

J’ai commencé à faire du théâtre quand j’avais 4 ans pour ne jamais m’arrêter. J’ai passé le  bac avec une option théâtre et parallèlement je prenais des cours jeunesse au conservatoire de Clermont-Ferrand. A l’âge de 15 ans j’ai monté ma première compagnie amateur.

Que retiens-tu de ta formation au Cours Florent ?

J’ai intégré la formation de l’acteur au Cours Florent en 2009. Ma première année était vraiment géniale car notre professeur suscitait l’envie de faire les choses nous-mêmes en donnant un aspect ludique à ses cours. Dès les premières semaines j’ai rencontré une bande de collègues de travail que je garde encore aujourd’hui, cette année-là  m’a appris l’esprit de groupe.

En deuxième année, nous avons appris à travailler tout seul, et aussi que le talent ne suffisait  pas, que si l’on voulait être vu il fallait se donner. C’était une étape transitoire pour moi entre la découverte ludique de la première année et les échéances importantes de la troisième année. En troisième et dernière année, j’ai plus appris sur la direction d’acteur en regardant les élèves jouer que moi-même en tant que comédien. J’ai profité de cette dernière année avant ma sortie pour me créer un réseau car je voulais travailler immédiatement après sans passer par un conservatoire. J’ai participé aux Travaux de Fin d’Etudes en montant un spectacle pour un groupe de 25 qui aujourd’hui est encore constitué. Ces travaux sont une immense opportunité pour créer son propre spectacle, les contraintes financières et techniques en moins. 

Avant de rentrer dans l’école j’avais déjà des appétences pour la mise en scène, autant que pour le jeu. Faire de la réalisation et de la mise en scène est une manière de ne pas être dans l’attente qu’un projet vienne à moi puisque je peux réaliser mes propres projets. D’ailleurs je m’épanouis plus dans la mise en scène car j’aime avoir le contrôle et un regard sur tout, or quand on est comédien il faut accepter de se faire diriger.

Je pense que l’attitude à ne pas adopter lorsqu’on est dans une école de théâtre est l’individualité, il faut être collectif, savoir travailler en groupe car on est plus forts à plusieurs. 

Peux-tu nous parler de tes projets actuels ?

J’ai commencé à écrire un scénario de film quand j’étais encore au Cours Florent en 2011, c’est ma rencontre avec une autre élève, Marie Petiot, très inspirante au point de lui écrire un rôle, qui a parachevé cette entreprise. J’ai alors poursuivi la rédaction puis ai progressivement rencontré d’autres élèves pour d’autres personnages. De ce fait, les comédiens sont essentiellement florentins, issus de plusieurs promotions. Nous avons autofinancé ce projet avec l’aide d’une plateforme de dons et tout le monde a travaillé bénévolement pendant trois mois.

Le film abouti, « Neiges d’automne », est une comédie dramatique avec de nombreux personnages qui se croisent autour de trois sœurs en période de remise en question. Il sort le 27 mai 2015, pour un mois, au Saint André des Arts, cinéma d’arts et d’essai. Beaucoup de réalisateurs se sont faits découvrir grâce à lui, c’est une opportunité incroyable. J’encourage vivement les élèves à avoir des projets, autres que théâtraux, par exemple un film par sa matérialité est une œuvre qui perdure.

Parallèlement j’ai d’autres projets, je suis en train de monter « La reine Margot » d’Alexandre Dumas aux côtés de 15 comédiens tous issus du Cours Florent. Je jouerai avec le collectif La Cantine les 16 et 17 juin au Théâtre Treize dans « Merlin ou la terre dévastée » de Tankred Dorst, pièce allemande sur les chevaliers de la table ronde et la quête du graal. Et pour finir nous tournons une série documentaire intitulée « Focus » toujours avec des élèves du Cours Florent.

.

Découvrez d'autres portraits

Parole
d'élèves

Portrait de Curumim Gonçalves Dos Santos

Curumim est élève de deuxième année en formation cinéma au Cours Florent.Peux-tu nous parl (...)

Portrait de Curumim Gonçalves Dos Santos

Parole
d'élèves

Portrait d'Anissa Descamps

Anissa Descamps, élève de première année de la formation Acteur au Cours Florent Bruxelles (...)

Stages de Noël

Du 26 au 31 décembre
à Paris, Bruxelles, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Tours, Nancy, Rennes
Inscrivez-vous en ligne

Stages pour Ados à Noël

Théâtre, Cinéma, Eloquence, Improvisation
à Paris, Bruxelles, Montpellier, Bordeaux
Inscrivez-vous en ligne

Soirée d'informations

21
Novembre

Théâtre

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Soirée d'informations

17
Décembre

Musique

À Paris

À 19h00

Je m'inscris

Soirée d'informations

14
Janvier

Comédie Musicale

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Soirée d'informations

19
Novembre

Théâtre

À Bruxelles

À 19h00

Je m'inscris