Les portraits

Portrait d'Alice Isaaz

Élève

Portrait d'Alice Isaaz
Portrait d'Alice Isaaz

Quick Facts

Alice Isaaz
Théâtre
.
Ma deuxième année de formation m’a vraiment « ouvert les yeux » sur le théâtre et le Jeu d’actrice

Portrait d'Alice Isaaz

Élève

  • Comment vous est venue l’envie de faire du théâtre ?

Je n’avais pas du tout dans l’idée de faire du théâtre après le bac, j’ai fait une filière scientifique au lycée et je voulais faire médecine par la suite. Mais j’ai eu l’opportunité de jouer dans un court métrage complètement par hasard en première et j’ai adoré. Je me suis donc renseignée sur les écoles d’acteur. Je suis allée aux portes ouvertes du Cours Florent, puis j’ai fait un stage d’été de cinéma. Ça s’est bien passé et j’ai été reçue. J’ai abandonné l’idée de faire médecine pour tenter la formation d'acteur au Cours Florent. Ma première année m’a beaucoup plu, j’ai appris beaucoup de choses, même si je pense avec le recul, que c’est ma deuxième année qui m’a vraiment "ouvert les yeux" sur le théâtre et le Jeu d’actrice. J’ai présenté le concours de la Classe Libre lors de ma deuxième année et j’ai été reçue du premier coup.

  • Pouvez-vous nous parler de la Classe Libre, que vous avez intégrée l’an dernier ?

Le Concours pour intégrer la Classe Libre est très stressant, surtout avant d’entrer sur le plateau, devant le jury. Quand on est élève au Cours Florent, on ne s’imagine pas intégrer la Classe Libre un jour, on regarde un peu les élèves de cette classe comme des "ovnis". Quand j’ai vu mon nom sur la feuille des admis, après avoir validé le troisième tour, j’ai trouvé cela dingue, incroyable. C’est une telle fierté pour un élève !

Puis on commence à travailler très dur tout de suite, j’ai passé mon premier été, avant même de rentrer, à travailler des poèmes pour Jean-Pierre Garnier, c’était très stressant.

Tous les élèves admis en Classe Libre suivent également le cursus de formation d’acteur en parallèle, ce qui demande beaucoup de travail. La formation compte en effet neuf heures de cours par semaine, puis nous travaillons sur des spectacles et projets dans l’année avec la Classe Libre, ce qui rend le rythme très soutenu ! 

En première année, on a joué Les Brigands de Friedrich Schiller avec Jean-Pierre Garnier, puis on a travaillé des lectures sur Louis Jouvet avec les deux promotions de la Classe Libre, avant de commencer un stage thématique. Le rythme est vraiment intense, surtout quand on prépare à côté les admissions pour le Conservatoire, mais c’est une école formidable du métier, j’ai appris énormément avec ce rythme ! On est de plus très soudés entre nous, on travaille beaucoup ensemble en Classe Libre, ça donne une première idée d’une troupe de théâtre.

En deuxième année, nous avons plusieurs intervenants qui nous font travailler sur des thèmes différents, comme le cabaret et la comédie musicale par exemple. C’’est très enrichissant d’aborder des aspects différents du Jeu d’acteur.

  • Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Je me vois plutôt évoluer vers le cinéma. J’adore le théâtre mais je me sens plus à l’aise devant la caméra. J’ai plusieurs projets, j’ai tourné récemment dans le prochain film de Kim Chapiron et je commence en mars le tournage de l’adaptation du roman de Katherine Pancol, Les Yeux Jaunes des Crocodiles avec un casting impressionnant, Gérard Depardieu, Emmanuelle Béart, Julie Depardieu…c’est un projet magnifique. 

  • Quels sont vos conseils pour les futurs élèves du Cours Florent ?

Ne pas attendre que les choses arrivent d’elles-mêmes, passer beaucoup de castings pour se former. Au début c’est très intimidant, mais plus on en fait, plus on est à l’aise… C’est important d’aller aux plus "petits" castings dès la première année, juste pour s’entraîner et connaître les directeurs de castings. 

Egalement, travailler avec des gens différents lors de sa formation, pas uniquement avec ses amis d’école. C’est souvent en allant vers d’autres personnes que cela fonctionne mieux, qu’il se passe quelque chose sur le plateau au niveau du Jeu. il faut souvent se forcer, même quand on a les jambes qui tremblent, pour passer le cap de la timidité et du regard des autres, mais le jeu en vaut largement la chandelle pour ces superbes années passées à l’école ! 

Enfin, essayer ce métier si on en a l’envie, tenter cette école et se donner la chance d’y arriver en travaillant, c’est important de suivre sa passion !

.

Découvrez d'autres portraits

Parole
d'élèves

Portrait de Alice Varela

Je m'appelle Alice Varela, j'ai 19 ans et je suis actuellement en deuxième année au Cours (...)

Portrait de Alice Varela, élève de la formation Acteur au Cours Florent Bordeaux

Parole
de pros

Portrait de Stéphanie Scultore

Stéphanie, peux-tu nous parler de ton parcours artistique ?Il est tout aussi académique qu (...)

Portrait de Stéphanie Scultore, professeure de l’atelier Voix au Cours Florent à Bruxelles

Stages de Noël

Théâtre, Cinéma, Impro, Acting in English, Création Musicale et Coaching vocal
du 26 au 31 décembre
Inscrivez-vous en ligne

Stage de théâtre pour Ados de 13 à 17 ans

Stages de Toussaint pour Ados

Cinéma, Impro, Web-Série
Du 21 octobre au 2 novembre
Inscrivez-vous en ligne

Soirée d'informations

19
Septembre

Théâtre

À Paris

À 19h30

Je m'inscris

Portes ouvertes

28
Septembre

Jeunesse

À Paris

À 14h00

Je m'inscris

Soirée d'informations

12
Novembre

Musique

À Paris

À 19h00

Je m'inscris

Soirée d'informations

17
Septembre

Théâtre

À Bruxelles

À 19h00

Je m'inscris

Session d'admission

16
Septembre

Acting in English

À Paris

De 12h30 à 15h30

Je m'inscris